16/06/2018

Le Rhododendron ferrugineux (rhododendron ferrugineum)


Il n’y aurait que 5 espèces de rhododendrons en Europe ; seulement 2 en Suisse et en France. Le rhododendron ferrugineux est caractéristique de la « zone de combat » à la limite supérieure de la forêt subalpine. Cette rhodoraie est une des formations arbustives des Alpes et des Pyrénées. Dès la fonte des neiges, ses fleurs explosent de pourpre dans les montagnes du Queyras.
On vante plutôt la beauté de l’arbuste même si la rouille qui tapisse la face inférieure des feuilles  (chrysomyxa rhodendrii) est observée depuis longtemps ; d’où le nom ferrugineux et la croyance à l’attraction de la foudre…  Les tumeurs parasites du rhododendron (exobasidium rhododendrii) étaient parfois infusées dans l’huile comme remède articulaire (une « huile de marmotte » de plus à l’initiative des montagnards…). Remède dangereux, car la plante toxique renferme un alcool diterpénique – l’andrométoxine – qui peut causer des troubles digestifs, nerveux, cardiovasculaires, respiratoires, très graves dans certains cas… 
Cet été 2018, l'Accompagnateur en montagne Stéphane Simiand - en partenariat avec l'Office Tourisme Queyras - vous propose de partir à la découverte des petits arbres fruitiers du Queyras et autres rosiers sauvages.

08/06/2018

La fritillaire du Dauphiné, cousine de la tulipe noire


Espèce peu commune en France mais très présente en Queyras, la fritillaire du Dauphiné (fritillaria tubiformis) - cousine de la tulipe à damier - est comme une tulipe noire. La distinction se fait par le port arqué de sa fleur. La coupe violette à damier ne regarde pas le ciel mais la terre. Bien que l’Atlas des plantes rares des Hautes-Alpes indique une floraison possible d’avril à juillet – sur sols secs à légèrement frais des lisières –, la fritillaire du Dauphiné fleurit principalement chez nous dans la calme deuxième période de mai - début juin. La fleur reste donc méconnue du grand public des estivants. À découvrir au printemps quand, au matin, on débute ses randonnées sac au dos le long d'un torrent qui gronde. Là, dans un pré vert, on l'aperçoit, on s'écarte du murmure de l'eau, on hésite à vouloir s'allonger dans la rosée pour tenter de la prendre en photo tout en découvrant son parfum. Soudain le torrent s'est tu et l'on reste encore là, à essayer de se rappeler où l'on a déjà vu cette fleur ? Désormais, les populations de fritillaria tubiformis du Queyras sont à rapprocher de fritillaria burnatii...

23/05/2018

La flore du Queyras explose au printemps

pulsatilla alpina

De mai à juillet, la flore du Queyras s'épanouit. Telle la pulsatile des Alpes, les fleurs vernales persistent au gré des versants et des étages de végétation. Mille et une fleurs et senteurs s'offrent à vous. Il est bon de les contempler, de comprendre leurs stratégies de vie en montagne. Des profondeurs de la terre encore gelée, naissent des germes tendus d'espoirs. Le soleil radieux active la photosynthèse et les étamines explosent de pollen. Là, dans l'air saturé d'arôme, opère la magie de la vie sauvage... Vous pourrez contacter les chambres d'hôtes de la Barma en Queyras dès que vous aurez choisi un long week-end de mai-juin ou une semaine de juillet.   

07/05/2018

Guillestre, la porte du Queyras

Aujourd’hui, Guillestre est la porte du Parc Naturel Régional du Queyras, seul passage, l’hiver, pour accéder à notre vallée par les gorges du Guil. La grande foire d’automne s’y tient encore pour la Saint-Luc. Le flux du Queyras y était important, surtout après l’amélioration de la route au milieu du XIXe siècle. Pourtant, longtemps, malgré la vallée intermédiaire de Ceillac, Guillestre fut aussi une barrière, les confins de l’Archevêché d’Embrun, notre dame d’Aquilon… Au-delà le Queyras était vu comme la terre de l’hérésie, un pays de Vaudois… On prendra plaisir au printemps - sur les grands plateaux de l’étage collinéen bordant la ville - à chercher des oiseaux merveilleux à travers vignes et vergers, avant de monter vers les chambres d'hôtes La Barma à Ristolas en Queyras…     

25/04/2018

Délicieuse fleur de mélèze des Hautes-Alpes


Printemps oblige, les mélèzes des Hautes-Alpes sont en fleur... Saviez-vous que ce bouton rose peut se manger ? Dès que les oiseaux chantent, la fleur de larix decidua se charge de vie. Elle s'ouvre et dévoile son odeur de résine. On pourrait déjà la savourer comme un bonbon à la sève de pin. Nous nous permettons de la cueillir, puis de consulter les fascicules ou bouquins de cuisine alpine, pour en agrémenter nos plats. Elle se glisse alors sous la ficelle de quelque paupiette frétillante...  Ou, mieux, dans les petits déjeuners parfumés servis au Musée des Chambres d'Hôtes de la Barma en Queyras. Autant de goûts à partager...   

18/04/2018

Le torcol fourmilier (jynx torquila)


Petit oiseau fugace difficile à observer en Queyras, le torcol fourmilier est de la famille des pics. Seul picidé d'Europe migrateur, son retour annonce les beaux-jours. Vrai-faux pic en vérité, qui ne creuse ni ne grimpe, tel un vulgaire passereau non spécialisé... Les similitudes sont davantage du côté de la queue – bien qu'elle n'aide pas à l'adhésion au tronc –, des pattes, et de la longue langue qui explore crevasses et fentes en quête d'insectes surtout des fourmis...
Le chant nasillard, répétitif et saccadé, est caractéristique. Il permet à coup sûr d'identifier et d'approcher l'oiseau en randonnée. On peut enfin observer ses teintes « cryptiques », digne camouflage des bois façon hibou, au dessous barré de sombre sur fond clair... Les effectifs sont en baisse en Europe depuis les années 1990 notamment à cause de la disparition des paysages de bocages. Les Alpes de Provence et du Dauphiné deviennent dès lors un des rares lieux à échapper à cette tendance de par le maintien de sous-bois clairs, bocages, lisières et autres arbres à cavités... Nous sommes fiers de posséder aux abords des Chambres d'hôtes Gîtes de France La Barma, ce torcol, excellent bio-indicateur. Fait rare chez les oiseaux, c'est la femelle qui choisit ici son partenaire. À découvrir au cours des randonnées découvertes du Gîte Panda à Abriès - Ristolas en Queyras.




11/04/2018

Avantages du nordique de printemps en Queyras


Pour les vacances de Pâques, le Queyras offre de nombreux terrains nordiques vallonnés propices aux randonnées en raquettes à neige ou à un ski sauvage, surtout dans la vallée d'Abries - Ristolas.
Ski de randonnée en peaux de phoque ou nordique, les chambres d'hôtes de la Barma - à Ristolas en Queyras - restent un camp de base douillet. Les balades à pied le long du Guil, à la recherche des premières fleurs, sont un régal d'autant que chamois et mouflons descendent brouter.