27/06/2017

Le tunnel de la Traversette, Tour du Viso.

Tour du Mont-Viso

Les travaux de rénovation du fameux tunnel de la Traversette ont eu lieu l'été 2014. La réserve de nature Mont-Viso – sur la commune de Ristolas en Queyras – se dote ainsi d'une nouvelle attraction sportive et culturelle.
Sportive car il faut compter au moins quatre heures et demi de marche aller depuis le site de la Roche écroulée jusqu'au tunnel à 2 867 m d'altitude, soit 1000 m de dénivelé jusqu'au sentier final...
Culturelle car ce « Pertus do Visol » foré en 1480 est considéré comme la première percée alpine. Ce passage évitait les précipices du col de la Traversette (juste au-dessus) pour la sécurité des piétons et mulets qui voyageaient entre Piémont et Dauphiné. Mieux, les caravanes de la route du sel empruntaient cet itinéraire depuis la Camargue au temps des Papes en Avignon, des hérésies et des troubadours...
L'Europe retrouve à travers ce « Bucco di Viso » un trait d'union entre partisans de la transversalité alpine et méditerranéenne. Il est vrai que les Piémontais effectuaient là de nombreux transits saisonniers jusqu'à la dernière guerre. Côté Queyras, le souvenir des « transhumances inverses » – le tunnel fut encore rénové en 1803 et 1878 – semble avoir complètement disparu. Gageons que le « traforo » de 70 m de long – la longueur d'un trait d'arbalète... – reste la grande attraction du Tour du Mont Viso. À découvrir depuis le camp de base du B&B la Barma à Ristolas en Queyras.