06/08/2012

Fabuleuse Edelweiss des Alpes


L’aspect laineux de l’edelweiss (leontopodium alpinum) sert bien à lutter contre le froid prégnant de l’étage alpin. Ce n’est pas un caprice de beauté touristique... D’ailleurs il y a plus à dire sur le nom même de la fleur que sur ses particularités biologiques.
On traduit généralement le « noble – blanc » alémanique par « étoile des glaciers »… Ces dénominations ne doivent pas être antérieures à la colonisation des Alpes par les alpinistes férus de romantisme… Les chasseurs-hôteliers suivront, sachant associer mots et images que le citadin en manque de « nature » voudra trouver…Venir dans les montagnes du Queyras, dans les Hautes-Alpes, c’est évidemment aller au-delà de ces représentations. C’est trouver un juste équilibre entre la beauté époustouflante des paysages des Alpes et la culture méditerranéenne des montagnards qui vivent ici.
En plus des glaciers du Mont Viso, de la Tête des Toilies à l’Estéyère, nos édelweiss du Queyras sont bien des « étoiles »… Quant aux « pieds de lions »…